Raconter l’intelligence collective sans mots

Comment expliquer l’intelligence collective à un nouveau client? Comment lui faire comprendre, sentir, expérimenter au delà des mots? Nos esprits savants comprennent vite les mots, mais ont parfois du mal à enter en action et à appréhender la complexité et la subtilité. J’étais convié à une première réunion de rencontre chez un nouveau client. J’avais préparé quelques notes, mais je savais que cette explication serait incomplète. C’est la vie, rien de grave, en fait.
Ce matin-là, je voyageais en transport en commun, vers un endroit mal desservi. J’arrive avec 20minutes de retard. Mon ordinateur est presque plat, le signal de batterie est au rouge. Pour une première réunion, face 5 nouveaux visages, c’est mal engagé, me dis-je en montant les escaliers à grands pas. Je dois encore installer mon ordi et je ne trouve pas de prise de courant à proximité de la table de réunion. Que faire? Demander une allonge? Se faire le type qui a les bras croisés et qui semble agacé par ce retard pour m’asseoir près du multiprise? Mince…que faire? vite…
Un peu gêné, j’expose mon problème à l’assistance.
La vie est bien faite. si si…
En quelques secondes, le problème est réglé. Je n’ai pas eu l’occasion de m’en rendre compte tellement ça a été vite.
Alors que deux personnes passent leur tête sous la table, le troisième reste assis (les bras croisés) et tourne la tête autour de lui.
Des propositions fusent: « ton cable fait quelle longueur? » – « Yves, tu peux changer de place? » – « Attends le multiprise est noué ici » – « Si on déplace un peu la table »
Le seul qui reste véritablement immobile, c’est moi. Je vois un multiprise s’allonge, deux tables s’écarter, mon mini-cable de 80cm descendre et se brancher au secteur. Paf, 10secondes. La batterie est en charge.
La réunion peut commencer. Personne ne prête une grande attention à cet événement.
« Merveilleux » m’exclame-je! « Vous venez d’expérimenter un moment d’intelligence collective ». Les regards se tournent, surpris vers moi.
Je construis un exposé, sans slide, basé sur ce qui s’est passé:
– nous avons une nature collaborative, nous sommes prêts à aider, chacun à sa façon.
– l’action et l’expérience a montré en quelques secondes ce que notre esprit et les mots auraient sans doute mis de longues minutes, des heures à appréhender.
– le retour sur l’action permet à chacun d’ancrer une expérience avec ses mots, sa perception et bénéficie à tous.
– une personne n’a pas les réponses à un problème complexe, le collectif, en écoute, dénué de pression de résultat, d’attente, de peur, agit avec une aisance étonnante.
La conversation s’engage et chacun réagit, complète, s’amuse de ce qui s’est passé.
Nous vivons constamment en intelligence collective. L’incrédulité se poursuit: « mais alors, ce n’est pas neuf? ». Non, ce n’est pas neuf. Les mots sont nouveaux, la compréhension et la conscience des enjeux de nos fonctionnements sont récents.
Cet incident de la batterie, mon retard et un aveu de « incapacité » ont ouvert un moment précieux pour la suite de notre projet. Un gain de temps précieux, finalement. Quel paradoxe…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.